A défaut de vous donner nos 10 conseils pour bien maigrir, de vous parler de pilule magique, de vous vendre une collection de DVD sur la diététique ou de vous révéler le top 5 des régimes Hollywoodiens, nous avons décidé de vous parler du plus ancien, le régime de l’homme des cavernes !

Loin d’être un vaste canular, les récentes études de paléontologues ont révélées que nos ancêtres Néanderthal ou Cro-Magnon ne souffraient pas d’obésité. Les recherches archéologiques ont permis d’en savoir plus sur le mode de vie de nos lointains parents et surtout, leurs habitudes alimentaires.

Alors, ils mangeaient quoi nos (lointain) ancêtres?

Il en ressort qu’au paléolithique, avant le développement de l’agriculture et de l’élevage, l’alimentation des premiers hommes, dits chasseurs cueilleurs, était constituée essentiellement de tubercules, de fruits, de baies et de plantes. A défaut de pouvoir être stockés et conservés, ils étaient consommés immédiatement et offraient, en plus des indispensables fibres végétales, un apport calorique et vitaminique bien meilleure que le notre (de 3 à 10 fois). Viande maigre, sans sel ni matière grasse, poisson, le plus souvent cru accompagnaient parfois ces frugales repas. Bref, une alimentation saine comme on en fait (quasiment) plus!

Nul doute que les longues distances parcourues quotidiennement  à la recherche de nourriture ont contribué à leur tailler ces corps d’athlètes. Un mode de vie donc, qui leur permettait non seulement de ne jamais s’empâter mais qui les protégeait des maladies cardiovasculaires, du diabète et des problèmes dentaires, mais pas des charges de mammouths. (on ne peut pas tout avoir)

Alimentation saine.. mais un manque de calcium!

Seul bémol à ce régime parfait, à part bien sur sa monotonie, la pauvreté en calcium, pourtant élément indispensable à notre organisme. Il faut dire également que nos ancêtres n’étaient pas soumis aux tentations de l’homme moderne, vivant au sein d’une société basée sur l’abondance et la surconsommation.

On enfile nos peaux de bêtes et on part à la chasse?

Il est clair que l’on ne pourrait calquer aujourd’hui des usages venus de la nuit de temps mais rien ne nous empêche de nous en inspirer ou de les adapter. L’histoire nous révèle l’importance de la saine association d’une alimentation équilibrée et de l’exercice physique. Nul besoin alors de revivre les conditions extrêmes de la préhistoire pour maigrir, mais il faudra quand même faire des efforts !

Cet article vous a plu?

Cet article vous a plu?

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les prochains articles directement dans votre boîte mail! 

Votre inscription s'est déroulée avec succès.