Chaque bébé est une aventure. Le premier bébé est celui de la découverte, avec pour chaque future maman des interrogations, voire des angoisses. Mais le second bébé ou le troisième sera différent. Chaque grossesse est unique ; lorsque le bébé arrive, son environnement sera différent, un aîné, un cadet, un enfant du milieu, c’est à chaque fois une histoire différente, des comportements nouveaux et une famille qui va s’ajuster pour accueillir le nouveau venu.

S’informer sur internet : multitudes de sources

Internet est un espace de partage et d’informations qui a permis à toutes les mamans et les futures mamans de s’informer et d’échanger leurs expériences. Les blogs leur ont permis de partager leurs expériences et leurs interrogations, bâtissant des communautés avec des lectrices qui deviennent peu à peu des amies virtuelles. Les forums sont aussi un espace d’échange, comme le plus fameux d’entre eux, Doctissimo. Enfin, il existe des portails d’information, généralistes ou plus spécialisés sur certaines thématiques.

Un espace anxiogène ?

Toutes ces sources d’informations sont précieuses, même si elles peuvent déclencher une sorte d’hypercondrie digitale chez les plus anxieuses. Kad Merad a incarné un de ces anxieux du web dans le film Supercondriaque, si le personnage principal avait été une femme enceinte, la consultation aurait été encore plus frénétique.

L’accès direct aux récits « d’horreur » qui s’échangeaient autrefois entre matrones et se murmuraient devant les futures mamans peut-être particulièrement anxiogène pour les femmes déjà fragilisées. Les symptômes peuvent correspondre à des pathologies différentes, les traitements aussi. De plus, ce qui fonctionne pour une femme sera moins efficace sur une autre, à cause de sa constitution, son histoire, etc.

Il faut donc manier avec des pincettes ces sources d’information, et toujours consulter un médecin en cas de problème. Si le médecin dit quelque chose de différent de ce qui est dit sur internet, il ne faut pas remettre sa compétence en cause, mais chercher à comprendre pourquoi.

Poser des questions est toujours légitime !

Un espace d’entraide et d’information

A l’inverse, internet est un outil privilégier pour échanger des informations sur des maladies rares, des pathologies complexes ou des comportements critiquables : des bad buzz comme celui sur le « point du mari » permettent aux femmes de prendre conscience que certaines pratiques sont inacceptables, comme le fait que beaucoup de douleurs féminines sont méprisées par un corps médical essentiellement masculin.

Un exemple de portail d’information spécialisé sur la grossesse et les bébés

On peut prendre comme exemple un site comme celui-ci : www.bebemonamour.com. Entièrement dédié au monde de la grossesse et de la petite enfance, il a la particularité de ne pas laisser les papas de côté.

La France est un pays où les hommes ont encore du mal à s’investir dans les premiers mois de la vie de bébé. Si la volonté est là pour beaucoup de jeunes papas, si des progrès ont été faits, par exemple, dans le partage du congé parental, les hommes ont encore beaucoup plus de difficultés à passer beaucoup de temps avec leur enfant dans les toutes premières semaines que dans les pays nordiques.

Une section entière leur est donc consacrée, ce qui est plutôt original par rapport à ce qui se trouve sur les forums.

L’intérêt d’un site spécialisé est donc de permettre de faire entièrement le tour d’une question, au lieu de pêcher des renseignements parcellaires sans mise en perspective.

Cet article vous a plu?

Cet article vous a plu?

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les prochains articles directement dans votre boîte mail! 

Votre inscription s'est déroulée avec succès.