Les Français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les médecines alternatives pour se soigner. Même si la médecine traditionnelle est indispensable pour se soigner, il est possible de faire appel à des médecines non conventionnelles telles que la phytothérapie, l’aromathérapie ou même l’homéopathie. Ce sont des médecines douces qui permettent de soigner ou d’adoucir certains maux. Alors même que l’aromathérapie est considérée comme une médecine douce, elle peut être très puissante grâce aux vertus des plantes et elle peut se suffire à elle-même pour soigner des maladies ou des petits bobos. 

Que soigne-t-on avec les huiles essentielles ?

À la vérité, les huiles essentielles peuvent traiter beaucoup de symptômes. Il est seulement nécessaire de connaître les bons réflexes pour les traiter. C’est ainsi que les huiles essentielles peuvent être très efficaces pour traiter des furoncles, des migraines, des bleus, des saignements de nez ou encore un zona. Pour traiter toutes ces pathologies, les huiles essentielles à utiliser sont très diverses. Il peut s’agir de l’huile essentielle de menthe poivrée pour les migraines ou l’huile essentielle d’hélichryse pour traiter des bleus. Il est important de rappeler que certaines huiles essentielles peuvent être utilisées sur les enfants ce qui est notamment le cas de l’huile essentielle d’hélichryse. Les bleus sont des poches de sang engendrées par un coup et cette huile essentielle peut être appliquée directement sur la zone concernée doucement en massage, sans même l’utilisation d’une huile végétale, au moins cinq fois par jour pendant deux jours. Il est étonnant de constater que le bleu va disparaître beaucoup plus rapidement et sans douleur. Outre le côté esthétique, un bleu n’est jamais anodin et il est préférable d’accélérer le processus de résorption. Bien entendu, on peut associer à l’aromathérapie l’homéopathie par le biais de gélules d’Arnica. Ce sont des bons réflexes à adopter sans modération même si le remboursement est aléatoire et de moins en moins pris en charge par la sécurité sociale. Il est fortement conseillé d’avoir dans sa pharmacie, des huiles essentielles de base qui peuvent très utiles pour différents maux bénins:  Tea tree, Lavande vraie, Ravintsara ou encore la menthe poivrée.

Quelles sont les précautions à prendre ?

L’aromathérapie nécessite d’être pratiquée avec beaucoup de précautions. Les femmes enceintes et les enfants ne peuvent pas utiliser toutes les huiles essentielles compte tenu de la puissance des huiles. Pour les huiles qui peuvent être utilisées pour les enfants ou les bébés, il convient de garder en tête qu’il est nécessaire de leur prescrire une posologie adaptée. Pour les femmes enceintes, il est préférable de s’abstenir de toutes les huiles essentielles pour éviter des effets néfastes sur le bébé. Cependant, il est possible de préparer son accouchement avec les huiles essentielles. Dans cette hypothèse, il est préférable de se faire accompagner par une personne aguérie afin d’éviter de jouer les apprentis sorciers. D’un point de vue général, les huiles essentielles ne doivent pas être appliquées directement sur la peau sans une huile végétale et pour les huiles qui s’ingèrent, il convient de les administrer sur un sucre, un comprimé neutre ou du miel. Ce sont des règles élémentaires qui peuvent être suivies très facilement. 

Cet article vous a plu?

Cet article vous a plu?

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les prochains articles directement dans votre boîte mail! 

Votre inscription s'est déroulée avec succès.