Maintenant que vous avez compris comment fonctionne votre corps, on va pouvoir rentrer dans le vif du sujet: quelle contraception faut-il choisir? Il existe principalement deux grandes familles: les moyens de contraception naturels, et les non-naturels.

Pour cet article, nous allons nous concentrer sur les moyens de contraception dits « naturelles »

Ce ne sont pas les méthodes que nous conseillons car elles sont pour le moins… aléatoires!

Moins de 10% des femmes seulement les utilisent, et les risques de tomber enceinte sont extrêmement élevés en comparaison des autres moyens de contraception présentés sur ce site!

Néanmoins dans une optique d’informations, nous vous présentons dans cet article les deux moyens de contraception naturelles les plus utilisées.

L’abstinence périodique (considérée comme une contraception expérimentale):

  • La méthode du calendrier basée sur le calcul de son cycle menstruel
  • La méthode de la température basée sur la prise de sa température corporelle via le rectum (si elle augmente, c’est que vous êtes en phase d’ovulation)
  • La méthode de la glaire cervicale (il faut l’observer quotidiennement de sorte à apercevoir les changements de texture et de couleurs, annonciateurs d’une ovulation proche).

Le coït interrompu:

Comme son nom l’indique, ce moyen de contraception naturelle est réservé aux hommes. Il consiste au fait de retirer son pénis “à temps” avant l’éjaculation.

Pour ne pas tomber enceinte, les moyens de contraceptions naturelles exigent une connaissance de soi même extrêmement élevée.

Pour preuve, avec ces méthodes, on constate en moyenne 80% de chances de tomber enceinte!

Au risque de se répéter, nous vous conseillons donc formellement de privilégier les méthodes de contraceptions non-naturelles (comme par exemple, la pilule contraceptive) que nous allons découvrir dans le prochain article.

Ces dernières, de part leur conception en laboratoire et les études qui ont été menées à leur sujet, laissent peu de place au hasard permettent donc de baisser drastiquement la probabilité de tomber enceinte.

Et pour les plus radicaux d’entre vous, il est toujours possible d’envisager une stérilisation contraceptive

Cet article vous a plu?

Cet article vous a plu?

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les prochains articles directement dans votre boîte mail! 

Votre inscription s'est déroulée avec succès.