Prendre des compléments alimentaires est devenu un automatisme chez certains, qui ne pourraient plus s'en passer. Pourtant, sait-on vraiment en quoi cela consiste ? Comme leur nom l'indique, ils constituent des compléments à notre alimentation pour nous aider à rester en meilleure forme. Simple ? Pas tant que cela, car depuis quelques années, ils sont plus réglementés au niveau de leur fabrication et de leur commercialisation pour le bien-être du consommateur et sa sécurité. 

Qu'appelle-t-on « les compléments alimentaires » ? 

Ce sont les plantes, les minéraux et les vitamines qui viennent en complémentarité de notre alimentation habituelle pour préserver ou renforcer notre capital santé avec des produits naturels. Les compléments alimentaires ne sont donc pas à voir comme des médicaments, mais comme des alliés naturels pour nourrir notre bien-être. Certaines enseignes, comme le Laboratoire Lescuyer se sont spécialisées dans la vente de ces compléments. Vendus sous forme de gélules, de comprimés, voire d'huile, c'est toute la Nature qui apporte ses bienfaits pour des apports spécifiques. Aide à la minceur, drainant, anti fatigue, anti oxydant, en fonction de leurs propriétés, ces compléments s'adaptent à des besoins épisodiques, en fonction quelquefois des saisons…

Les vertus des compléments alimentaires :

Certains compléments alimentaires servent à embellir, comme les activateurs ou prolongateurs de bronzage, ou encore l'huile de bourrache. Pourtant, les limiter à cela serait une erreur. En effet, les compléments alimentaires font en fait partie de ce que l'on appelle la micro nutrition. La micro nutrition consiste en tout ce que nous ingérons : protéines, glucides, et lipides. Mais pour que leurs effets soient optimaux, il faudrait qu'ils soient couplés à des ingrédients contenus dans la micro nutrition. Et c'est là où le bat blesse. La nourriture que nous consommons ne contient pas les minéraux et les vitamines dont notre corps aurait besoin pour être au meilleur de notre forme. La faute aux plats industriels, aux pesticides etc… Nous devons les trouver ailleurs. C'est là qu'interviennent les compléments alimentaires. Auparavant, le flou juridique faisait que les enseignes vendaient des compléments, sans respecter les méthodes précises d'extraction leur permettant de restituer l'ensemble de leurs propriétés. Les nouvelles normes promettent aux consommateurs d'acheter des produits de qualité et ils se doivent, en retour de respecter les indications de posologie. Les compléments alimentaires ne remplacent en aucun cas les aliments dits de micro nutrition; de même, ils ne remplacent pas les médicaments allopathiques même s'ils peuvent être une alternative dans certaines infections de la peau, par exemple ou en cas de fatigue passagère. L'engouement pour les plantes correspond à une préoccupation légitime des Français et des françaises de pouvoir se soigner autrement, de prendre soin de soi de façon plus naturelle, sans tourner le dos aux méthodes traditionnelles, pourtant. Mais l'idée est de passer par d'autres biais, en se servant du pouvoir des plantes et des algues dont on découvre sans cesse de nouvelles propriétés. La nature a donc la côte pour allier santé et bien-être au quotidien, même si des précautions sont à prendre si l'on est enceinte, par exemple. Là encore, les compléments alimentaires présentent des mises en garde pour une utilisation optimale et sans danger.

Cet article vous a plu?

Cet article vous a plu?

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les prochains articles directement dans votre boîte mail! 

Votre inscription s'est déroulée avec succès.