Une accessibilité grandissante, un public en quête d’innovation, de facilité et d’applications toujours plus performantes, le marché de l’E-santé connaît un essor sans précédent. La création en 2011 du Dossier Médical Personnel (DMP) avait ouvert la voie et désormais, tous les voyants semblent au vert pour son développement durable…

« E-santé« , ce terme regroupe l’ensemble de la pratique médicale à distance et tout spécialement celle utilisant les services d’internet. Son domaine est donc très vaste car elle comprend des volets aussi différents que l’information, la prévention, les conseils et diagnostics, le suivi d’une maladie chronique mais aussi le maintien de vie à domicile via des procédés tels que la télé-assistance. Son champ d’application va même bien au-delà en permettant la circulation des données médicales d’un patient dans un réseau de santé ou cyber-réseau de santé accessible par le médecin traitant et le centre de soin.

L’e-santé, déjà au coeur de notre quotidien

Pas besoin d’être un internaute endurci, la plupart d’entre nous à déjà fait appel aux services de l’E-santé, parfois sans même nous en rendre compte. Nos habitudes comme nos besoins ont évolué et les mentalités ont épousé les changements de nos modes de consommation. Il n’y avait donc rien d’étonnant à ce que le domaine de la santé n’échappe lui aussi à ces bouleversements.

L’avènement d’Internet y aura largement contribué avec son entrée massive dans nos foyers ; quand au boom de ce qu’on appelle les objets connectés (smartphones, tablettes, bracelets éléctroniques) il aura fait de l’E-santé un outil de services quasi incontournable.

Depuis quelques années, les Français, tous âges confondus, sont chaque jour plus nombreux à consacrer une partie de leur temps aux sites dédiés à la santé. Le succès de « doctissimo » en est la preuve avec ses 33 millions de visites mensuelles !

C’est également le cas pour le secteur des mutuelles. L’époque ou vous deviez vous rendrez chez tous les assureurs de votre ville pour choisir la meilleur couverture pour vous et votre famille est aujourd’hui révolue. À l’heure d’internet, il vous suffit de vous rendre sur google, de sélectionner le meilleur comparateur de mutuelle dans les résultats de recherche, de détailler vos besoin et Hop! Comme par magie, les algorythme sélectionnent pour vous les offres de complémentaires santé qui vous conviennent le mieux.

L’E-santé se développe aussi à travers des sites spécialisés, comme par exemple les pharmacies en ligne permettant de trouver toutes les informations nécessaires sur ses médicaments & traitements. C’est également le cas du secteur de l’E-beauté, il est ainsi possible de se rendre sur des sites spécialisés pour récolter des conseils beauté ou avis sur du matériel spécialisé. Par exemple, pour prendre soin de ses cheveux, rendez vous sur fer-a-friser.xyz pour trouver toutes les informations relatives aux lisseurs.

Sans pour autant délaisser leur médecin traitant qui reste l’acteur majeur au niveau médical, les internautes adorent les forums spécialisés où ils peuvent échanger leurs expériences, se renseigner sur une pathologie et se tenir informés des dernières actualités de la santé. Sur certains sites, ils peuvent même communiquer avec un spécialiste par visio-conférence..

La robotique et le haut débit nous ont également fait réaliser un bond de géant technologique alors, de là à gérer sa santé en ligne, il n’y a qu’un pas qu’une majorité de nos concitoyens est prête à franchir.

En 2001, une première mondiale avait lieu au CHU de Strasbourg. Une patiente qui y était hospitalisée pour une ablation de la vésicule biliaire fut opérée par un médecin qui se trouvait à New York. Cette opération réalisée avec succès malgré une distance de 6000 kilomètres, fut baptisée « Lindbergh » et a été rendue possible par l’utilisation d’un procédé alliant la robotique de pointe à la télécommunication (télé-médecine).

Depuis, d’autres opérations du même type ont été réalisées dans le monde. Bien évidement, cette extraordinaire opération n’est qu’une illustration parmi tant d’autres et il n’est point besoin d’en arriver à de telles prouesses techniques pour se rendre compte de l’utilité de la télé-médecine et plus généralement, de l’E-santé au quotidien.

Une croissance annuelle à deux chiffres

Sachez que les plateformes de téléchargement d’applications médicales sont au cœur d’un marché mondial qui représente 1,3 milliard d’euros. On en compte déjà 10 000 en France et 100 000 sur l’ensemble du globe. Chez nous, la filière concerne 200 entreprises et l’on estime sa croissance à 12% par an. Le potentiel d’emploi directement ou indirectement liés à ces technologies intéresse fortement les pouvoirs publics qui suivent de très près l’évolution du marché.

C’est l’une des raisons pour lesquelles ce virage vers le numérique figure en bonne place dans la stratégie nationale de santé élaborée par la ministre de la Santé Marisol Touraine, et d’autres ministres comme Arnaud Montebourg (Redressement productif) et Michèle Delaunay (Personnes âgées et autonomie) insistent même sur la nécessité de faire de notre pays un exemple en la matière.

Les bureaux des ministères croulent sous les études concernant l’E-santé. L’une d’entre elles, publiée en 2013 par TNS Sofres, annonçait que 7 millions de Français sont aujourd’hui des « mobinautes santé ».

Une autre, réalisée cette fois par la société Price Waterhouse Cooper abordait un aspect encore plus intéressant. En effet, selon le rapport de ce cabinet d’audit, la médecine à distance offre un gain de temps pour les patients et pour les professionnels mais également une alternative intéressante face aux déserts médicaux, une meilleure gestion de la dépendance et la garantie d’un accès égalitaire aux soins.

Mais la cerise sur le gâteau, c’est surtout ce chiffre de 11,5 milliards d’euros d’économies potentielles sur les dépenses de l’Etat d’ici 2017 qui pourrait être réalisées par la centralisation des données médicales au niveau informatique et la réduction de journées de travail perdues !

Crédit photo : http://groups.itu.int

Cet article vous a plu?

Cet article vous a plu?

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les prochains articles directement dans votre boîte mail! 

Votre inscription s'est déroulée avec succès.