Un bonnet en plus pour Madame, un nez plus droit pour Monsieur… Tout le monde rêverait de se faire refaire une partie du corps. Malheureusement, la chirurgie esthétique n’est prise en charge que très partiellement par la sécurité sociale. Dans quel cas peut-on bénéficier d’un remboursement ? Que faire si la demande est refusée ? Gros plan sur la prise en charge des opérations de chirurgie esthétique.

La prise en charge par l’Assurance Maladie

À moins de faire l’objet d’une motivation thérapeutique, les opérations de chirurgie esthétique ne sont malheureusement pas remboursables par la sécurité sociale. Seules les interventions de chirurgie réparatrice le sont. Comme son nom l’indique, la chirurgie réparatrice a pour but de réparer une partie du corps endommagée soit par un accident, une maladie ou encore une malformation.

L’intervention devra alors avoir lieu dans un établissement hospitalier public conventionné, et ce afin de bénéficier d’un remboursement intégral. Une demande d’entente préalable devra être adressée par le chirurgien au médecin-conseil de l’Assurance Maladie et la réponse est considérée comme affirmative si aucune réponse n’est adresse de la part du médecin dans les quinze jours qui suivent la demande. À noter que la sécurité sociale ne prend pas en charge les dépassements d’honoraires associés à l’opération.

Que faire en cas de refus de prise en charge ?

Si la prise en charge est refusée, la seule solution pour faire l’objet d’un remboursement est de souscrire à une bonne mutuelle santé. D’autant plus que les mutuelles couvrent les dépassements d’honoraires, contrairement à l’Assurance Maladie.

Les mutuelles santé offrent une meilleure prise en charge des frais, ouvrent la possibilité de se faire soigner dans un établissement privé et donnent accès à des services supplémentaires tels que la prise en charge d’une chambre individuelle ou autres options de confort.

Il est conseillé de se tourner vers des comparateurs de mutuelle pour évaluer les meilleures offres en fonction de l’opération de chirurgie esthétique que vous souhaitez réaliser.

Rien ne sert de frauder

Certains chirurgiens sont souvent tentés de camoufler un acte de chirurgie esthétique en la faisant passer pour une opération de chirurgie réparatrice, or l’Assurance Maladie et les différentes mutuelles santé sont très strictes sur ce sujet et peuvent demander à vérifier la légitimité de votre demande de prise en charge et vous refuser tout remboursement en cas de non-légitimité.

Cet article vous a plu?

Cet article vous a plu?

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les prochains articles directement dans votre boîte mail! 

Votre inscription s'est déroulée avec succès.